Accueil » Publications » Innovation organisationnelle et pérennisation des modes de gestion des adductions d’eau potable

Innovation organisationnelle et pérennisation des modes de gestion des adductions d’eau potable

  • Alain Bonnassieux, Catherine Baron et Alicia Tsitsikalis
  • In : Une action publique éclatée ? Production et institutionnalisation de l'action publique dans les secteurs de l'eau potable et du foncier (APPI) , Coordination de l'ouvrage : Héloïse Valette, Catherine Baron, François Enten, Philippe Lavigne Delville, Alicia Tsitsikalis
  • Chapitre d'ouvrage
  • Éditeur : Gret
  • Année : 2015
  • p. 30-34
  • Langue(s) : Français
  • Actes du colloque, Toulouse, du 2 au 4 décembre 2014
  • Zone géographique : , ,
  • Domaine(s) : ,
  • Lire en ligne

L’Association pour le développement des adductions d’eau (ADAE) est une structure associative burkinabé qui a mis au point un mode de « gestion partagée » et a dû s’adapter au contexte de la décentralisation. Ses actions ont eu des effets rétroactifs sur le cadre institutionnel national d’où l’intérêt de l’avoir retenue comme étude de cas. Cette présentation a pour objectif de répondre à la question suivante : quels enseignements peut-on tirer d’une innovation organisationnelle qualifiée d’endogène, portée par l’ADAE, qui a contribué à l’institutionnalisation d’un mode de gestion original, la « gestion partagée », non prévu à l’origine dans la réforme ?


Retour