Accueil » Publications » Just certification

Just certification


A travers les principes de justice – égalité, temps, statut, besoin, efficience et mérite – développés par Jon Elster, cet article montre de quelle manière la certification du commerce équitable pour les producteurs est justifiée par les acteurs. Basée sur une étude de terrain auprès de caféiculteurs travaillant au Pérou, en Equateur et en Bolivie, et auprès d’organisations du commerce équitable au Nord (Max Havelaar/FLO, Andines, Artisans du Monde), l’analyse traite en premier lieu la juste certification selon les critères impersonnels de la justice « mécanisée », comme l’égalité, le temps et l’efficacité. La seconde partie porte sur des critères plus individualisés comme le statut, le besoin et le mérite des bénéficiaires. Enfin, il s’agit de voir en quoi le commerce équitable représente une configuration mixte, faisant appel à différents principes de justice pour justifier son action. Il découle de l’analyse que la certification équitable octroyée aux organisations de producteurs n’est pas distribuée selon un système de justice unique, relevant d’un seul critère. Au contraire, le commerce équitable fait appel à une configuration complexe, hybride, utilisant différents éléments de chaque modalité de distribution. [ En ligne : http://ethique-economique.net – lien permanent : http://hdl.handle.net/1866/3426].


Retour