Accueil » Publications » La recherche coactive de solutions entre agents de développement et agriculteurs

La recherche coactive de solutions entre agents de développement et agriculteurs


Bien que se voulant une alternative aux démarches de vulgarisation agricole fondées sur la diffusion de techniques d’intensification, les approches participatives, mises en oeuvre plus récemment, ont eu tendance à conserver des relations asymétriques entre agents de développement et paysans. Elles aboutissent trop souvent à des diagnostics biaisés, reproduisant autant le point de vue de l’animateur que celui des paysans concernés. La démarche présentée ici, la recherche coactive de solutions, tente de lever les ambiguïtés de ces démarches participatives. Elle est le fruit d’un travail mené par le Gerdal depuis une vingtaine d’années en France et ailleurs. L’auteur part de la pertinence des savoirs pratiques des paysans. Ces savoirs sont partagés au sein de réseaux de producteurs ayant de fréquentes occasions de dialogue et ils renvoient à des normes portées par le groupe. C’est donc au niveau des groupes d’agriculteurs que peut se travailler la recherche de solutions, à condition qu’une aide méthodologique permette aux agriculteurs d’élaborer leurs propres réponses à ce qui leur pose problèmes. Il s’agit pour le technicien de sortir de ce que sa culture professionnelle et son statut social l’incite trop souvent à faire : proposer les solutions, se substituer au travail du groupe. Il lui faut au contraire développer une sensibilité personnelle et une démarche de travail, qui vise à conduire le processus de recherche sans se substituer aux praticiens. L’auteur présente ici les fondements de la démarche et des éléments de méthode pour la mettre en oeuvre.


Retour