Accueil » Publications » Le Crédit Rural de Guinée vu par ses acteurs

Le Crédit Rural de Guinée vu par ses acteurs

L’étude socio-anthropologique comme outil de changement institutionnel

  • K. Condé, S. Bouju, D. Gentil
  • Ouvrage
  • Éditeur : Gret ; CRG ; IRAM
  • Collection :
  • Année : 2001
  • 96 p.
  • 15,00 €
  • Langue(s) : Français

Avec l’appui méthodologique de l’IRAM, le Crédit rural de Guinée offre depuis une dizaine d’années des crédits aux paysans, à partir d’un principe de caution solidaire. Touchant 90 000 associés, réunis en 80 caisses locales, il s’engage actuellement dans un processus de transformation en institution financière, ce qui passe par une refonte profonde de son organisation interne. En particulier, les élus des caisses locales sont appelés à prendre des responsabilités accrues, ce qui redéfinit les rapports entre agents de crédit, associés et élus. À cette étape de son histoire, le Crédit rural de Guinée a commandé une étude sur la perception du fonctionnement des caisses et des produits financiers. Avec l’appui d’un consultant une équipe de socio-anthropologues de l’Université de Conakry, il a engagé un intense travail d’enquêtes dans les caisses, interrogeant l’ensemble des acteurs : membres, non-membres, agents des caisses, élus, etc. De ce travail émerge l’image du Crédit rural et des produits qu’il offre, témoignant de la capacité d’analyse et de propositions des acteurs locaux des caisses.


Retour