Accueil » Publications » Les accords de libre échange : l’autre visage de la libéralisation. Quelles sont les marges de manoeuvre des pays en développement ?

Les accords de libre échange : l’autre visage de la libéralisation. Quelles sont les marges de manoeuvre des pays en développement ?


Le nombre d’accords de libre échange (ALE) entre des pays développés et des PED a connu une progression spectaculaire depuis le début des années 2000, parallèlement à un certain enlisement des négociations à l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Sur les 158 ALE notifiés à l’OMC, 86 concernent des pays développés et des PED, mais peu de pays parmi les moins avancés (PMA). La libéralisation mise en oeuvre dans ces accords tend à aller plus loin que le cadre multilatéral, car elle s’applique à des domaines encore en négociation à l’OMC et à des PMA, non tenus de libéraliser leurs échanges. Cependant, des marges de flexibilité existent, que les PED et les PMA peuvent mobiliser pour maîtriser le rythme et le champ de la libéralisation dans les ALE qu’ils négocient.


Retour