Accueil » Publications » Les délégations de droits de culture dans l’aire cotonnière du Burkina Faso

Les délégations de droits de culture dans l’aire cotonnière du Burkina Faso

Modalités et dynamiques


En Afrique de l’Ouest, de nombreux agriculteurs cultivent des terres qui ne leur appartiennent pas. Dans chaque région, il existe une gamme plus ou moins large d’arrangements institutionnels, de types de contrats, oraux ou écrits, par lesquels ces agriculteurs négocient des droits d’exploitation : des arrangements traditionnels d’affectation de droits d’exploitation sans limitation de durée, des formes plus monétarisées de type location, des contrats de partage, etc. Ces différentes formes de délégation de droits d’exploitation sont souples et évolutives. Elles jouent un rôle important dans les dynamiques productives et les rapports sociaux. Elles sont cependant très mal connues.

Cette étude est issue de la recherche comparative « Droit délégués d’accès à la terre en Afrique de l’Ouest : négociation, renégociation, sécurisation », menée en partenariat avec une équipe de chercheurs d’Afrique de l’Ouest. Elle analyse la diversité et les dynamiques des droits délégués dans deux régions de l’Ouest du Burkina Faso, le vieux bassin cotonnier et la zone de front pionnier, dans un contexte marqué par des migrations importantes et une rapide saturation des terroirs.


Retour