Accueil » Publications » Lien entre organisation de la main-d’oeuvre et formation professionnelle en milieu rural pauvre : étude en Ouganda

Lien entre organisation de la main-d’oeuvre et formation professionnelle en milieu rural pauvre : étude en Ouganda


Depuis quelques années, les remarquables progrès de l’économie ougandaise s’accompagnent d’une aggravation des inégalités, en particulier en milieu rural. Le faible niveau de compétences des agriculteurs étant une cause majeure de pauvreté, les pouvoirs publics ont pris différentes initiatives pour tenter de l’améliorer. La réforme de la formation technique et professionnelle devrait rendre le système plus accessible et le rapprocher des besoins du marché. Elle laisse cependant de côté la formation informelle, qui est pourtant la seule susceptible de toucher massivement les plus pauvres. Le système de vulgarisation agricole a également été révisé, dans le but de donner une plus grande place aux acteurs privés et aux agriculteurs eux-mêmes. Mais les organisations de producteurs créées dans ce cadre tendent à s’appuyer sur les relations de pouvoir préexistantes, et donc à perpétuer les inégalités au lieu de les réduire. Enfin, les pouvoirs publics apportent leur appui à un mouvement coopératif en pleine renaissance. Ce dernier peut donner aux plus vulnérables la possibilité de s’organiser pour accéder aux formations, si l’on s’attache là encore à traiter les questions d’inégalité.


Retour