Accueil » Publications » L’intervention sociale comme processus d’apprentissage

L’intervention sociale comme processus d’apprentissage


Le succès d’une action de développement ne tient pas tant à sa programmation rigoureuse qu’au processus par lequel se construit l’adéquation entre l’offre d’appui et les situations locales et les aspirations des acteurs. Dès lors, aux projets «*», soigneusement définis a priori, il faut préférer les processus d’apprentissage, apprenant à partir des essais et erreurs, et construisant en même temps les savoir-faire et les dispositifs organisationnels pertinents. Apprendre à être efficace, apprendre à être efficient, apprendre à changer d’échelle sont trois étapes de tels processus. Les sciences sociales ont un rôle important à y jouer. Telles sont les leçons que tirait David Korten, en 1980, de cinq remarquables expériences en Asie. Elles sont toujours valables aujourd’hui.


Retour