Accueil » Publications » Mettre en place des services urbains d’évacuation et de traitement décentralisé des boues de vidange : relever le défi de l’assainissement urbain à Madagascar
Document technique

Mettre en place des services urbains d’évacuation et de traitement décentralisé des boues de vidange : relever le défi de l’assainissement urbain à Madagascar

Auteur(s) : Julien Gabert
Lieu d'édition Editeur Date d'édition
Gret 2015/06
électronique - 43 p.
Langu(e)s : Français
Note : Retours d'expérience du projet Miasa dans l'agglomération d'Anatananarivo
Télécharger la publication :
Résumé
Le projet Miasa a permis de mettre en place quatre services de vidange et de traitement des boues fécales dans trois communes de l’Agglomération d’Antananarivo entre mars 2012 et août 2015, en prenant en compte les différents aspects de l’assainissement : acteurs, communication, technique et économique. Ces services d’assainissement ont été mis en place par les communes, maîtres d’ouvrage de l’assainissement sur leur territoire, avec l’assistance du Gret et d’Enda OI. La vidange est mise en oeuvre par des vidangeurs manuels locaux qui ont été professionnalisés. La gestion des stations de traitement est assurée en régie (CUA) ou est déléguée à un opérateur privé local (communes de Tanjombato et Ampitatafika). Des campagnes de sensibilisation et de marketing social ont été réalisées afin de faire connaître le service (pour augmenter le nombre de clients) et afin de faire reconnaître localement le travail d’intérêt public et environnemental réalisé par les vidangeurs. Pour proposer un service d’assainissement abordable et durable, des technologies rustiques et à bas coût ont été conçues et mises en oeuvre : pompe manuelle « gulper » pour la vidange, chariot et bidons pour le transport des boues et station de biodigesteurs pour le traitement décentralisé au sein des quartiers d’intervention. Enfin, un système de financement essentiellement basé sur le paiement de la vidange par les usagers permet de couvrir les coûts de fonctionnement de la vidange et du traitement. Un circuit financier astucieux est mis en place pour obliger les vidangeurs à déposer les boues fécales dans les stations de traitement plutôt que de les rejeter directement dans la nature. Cet ouvrage décrit les leçons tirées de cette expérience de terrain ainsi que les pistes de réflexion et de travail pour développer à l’avenir cette approche de vidange et de traitement décentralisé des boues fécales urbaines

Retour