Accueil » Publications » Politique agricole commune européenne

Politique agricole commune européenne


Cette interview a été réalisée à l’occasion de la sortie de l’étude : PAC, quelle cohérence avec le développement des agricultures paysannes du Sud.

L’étude a été commanditée par la Commission Agriculture et Alimentation (C2A) de Coordination Sud, plateforme des ONG françaises de solidarité internationale et à laquelle se sont ralliées les ONG luxembourgeoises. On sait que la PAC a des effets sur les agricultures paysannes des pays du Sud et des études sur le sujet ont déjà été menées. À l’occasion des discussions pour la nouvelle PAC, la C2A a commandité cette étude de façon à avoir des éléments d’appui pour mener des actions de plaidoyer, notamment auprès des nouveaux députés européens. Les enseignements majeurs à en tirer s’apparentent à 4 effets que l’on connaissait de la PAC sur les pays du sud. Ces 4 thématiques sont :

– les effets des exportations de produits bénéficiant de subventions européennes et qui sont commercialisés sur les marchés des pays du sud où ils entrent en concurrence avec des productions locales.

– les importations de soja pour l’alimentation du bétail provenant essentiellement d’Amérique du sud où la croissance et l’expansion du modèle soja a des effets sociaux, sanitaires et environnementaux absolument dramatiques.

– l’impact du système agricole et alimentaire européen sur les émissions de gaz à effet de serre, sachant que les populations paysannes des pays du sud sont parmi les plus affectées par ce réchauffement climatique.

– la thématique des agro-carburants étant donné que le détournement des usages alimentaires de terres agricoles en Europe a un effet direct en termes de déforestation et d’accaparement de terres. La PAC a un rôle dans ces effets mais n’est pas la seule responsable puisque c’est une combinaison de différentes politiques qui génère ces effets négatifs.


Back