Accueil » Publications » Politiques de coopération internationale : quel rôle dans la construction de l’action publique au Sud ?

Politiques de coopération internationale : quel rôle dans la construction de l’action publique au Sud ?


Le renforcement des États figure parmi les objectifs prioritaires de l’aide au développement, mais la nature de ce renforcement, les priorités stratégiques et les modalités de mise en oeuvre qu’il implique sont rarement explicitées. Trop souvent les bailleurs ont une approche techniciste de leurs interventions et négligent la dimension politique. Or les opérations de développement ont une incidence déterminante sur la construction de l’espace politique des pays récipiendaires.

Prenant acte de ce contexte, le séminaire organisé par le Cirad, le Gemdev et le Gret a analysé les effets des politiques de coopération sur la structure des États et de leurs composantes, en s’interrogeant sur la nature du renforcement institutionnel opéré et sur l’impact de l’aide en termes de démocratisation de la vie politique et de la société. Les thèmes abordés, d’une grande diversité apparente, constituent néanmoins des approches complémentaires de la question générale du rôle des politiques de coopération dans le renforcement des États et des acteurs qui les composent. Le séminaire a alimenté cette réflexion en privilégiant trois entrées : les conséquences de la technicisation de la coopération internationale, les difficultés propres au renforcement des sociétés civiles et le contexte spécifique des États faillis et des situations post conflits, notamment à partir du cas de la Côte d’Ivoire.


Retour