Accueil » Publications » Première réunion des parties du Protocole de Carthagène sur la biosécurité : texte de position

Première réunion des parties du Protocole de Carthagène sur la biosécurité : texte de position


La société civile française s’est félicitée de l’entrée en vigueur du Protocole de Carthagène sur la biosécurité le 11 septembre 2003, seul accord international contraignant sur les organismes vivants modifiés (OVM) et donnant une portée opérationnelle au principe de précaution. Il constitue un levier d’action essentiel à la disposition des Etats en matière de prévention des risques biotechnologiques, notamment pour les pays dont la législation en la matière est faible. Après l’entrée en vigueur du Protocole, le plus dur reste à faire : assurer la mise en ouvre. Pour cela, la Réunion des Parties doit définir et appliquer le plus rapidement possible des mécanismes de régulation contraignants. Les défis techniques, scientifiques, juridiques et économiques sont nombreux, notamment dans les domaines de l’identification, de l’échange d’information et de la responsabilité.


Retour