Accueil » Publications » Première réunion des parties du Protocole de Carthagène sur la prévention des risques biotechnologiques : quel bilan ? 23 au 27 février 2004, Kuala Lumpur, Malaisie

Première réunion des parties du Protocole de Carthagène sur la prévention des risques biotechnologiques : quel bilan ? 23 au 27 février 2004, Kuala Lumpur, Malaisie


La première Conférence des Parties siégeant en tant que Réunion des Parties du Protocole de Carthagène (CdP/RdP) sur la biosécurité qui s’est tenue à Kuala Lumpur du 23 au 27 février s’est achevée dans un climat général de satisfaction. Les négociateurs estiment pour la plupart voir atteint les objectifs qu’ils s’étaient fixés : rendre le Protocole le plus rapidement opérationnel et assurer une mise en oeuvre efficace. Les ONG qui étaient au départ très sceptiques quant à l’obtention de mesures fermes et contraignantes ont salué les résultats de cette première réunion formelle depuis l’entrée en vigueur du Protocole. Pour les grands pays exportateurs d’organismes vivants modifiés (OVM) non Parties au Protocole tels que les Etats-Unis ou l’Australie, ainsi que pour le secteur privé, les mesures sont synonymes de nouvelles contraintes et de coûts d’adaptation élevés. Les négociations auront été tendues jusqu’au bout. Au final, les décisions adoptées certes modestes, permettent d’aller de l’avant dans la mise en oeuvre du Protocole.


Retour