Accueil » Publications » Un habitat adapté aux familles les plus modestes

Un habitat adapté aux familles les plus modestes

La Guyane accuse un retard important de construction de logements, notamment très sociaux, qui entraîne un développement croissant de quartiers d’habitat dit « spontané », c’est-à-dire de logements auto-construits sans titres, ni droits, avec des conséquences sanitaires, sociales, économiques et environnementales majeures. Dans ce contexte, la Direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Deal) de Guyane et la Commune de Saint-Laurent-du-Maroni, ont missionné le Groupement Gret / Pact de Guyane / Agir pour concevoir des réponses innovantes, moins coûteuses et complémentaires aux politiques publiques existantes, pour résorber et prévenir l’urbanisation « spontanée », alors que la croissance démographique est exceptionnellement élevée. Le document suivant présente les propositions d’innovations pour un produit habitat, qui s’est notamment matérialisée par la publication d’un nouvel arrêté préfectoral des aides à l’accession en Guyane publié en juillet 2015.


Retour