Accueil » Publications » Ville et nature dans les agglomérations d’Afrique et d’Asie

Ville et nature dans les agglomérations d’Afrique et d’Asie


Où finit la ville, où commence la campagne ? Qui est citadin, qui est rural ? La difficulté de répondre à ces questions amène à concevoir l’interface ville-nature non comme une simple ligne de contact, mais comme un ensemble de relations spatiales ou économiques. Celles-ci sont analysées à travers de multiples exemples, pris dans diverses agglomérations africaines et asiatiques, notamment Dakar, Freetown, Ibadan, Brazzaville, Cotonou, Kinshasa, Le Caire, Tunis, Ahmedabad. Les espaces naturels urbains sont des lieux de conflits entre responsables urbains et ruraux, entre autorités et secteur informel, et la frange périurbaine est un lieu d’instabilité et de mutations. Une politique d’ensemble est nécessaire pour aménager et gérer les espaces de nature en ville, et responsabiliser les différents acteurs concernés.


Retour