Accueil » Projets » Sécurité nutritionnelle des populations vulnérables dans le Sud de Madagascar
Aide Alimentaire Sud Madagascar

Sécurité nutritionnelle des populations vulnérables dans le Sud de Madagascar

Projet de terrain

Date de début Date de fin Budget Financement
01/05/2018 30/04/2019 249453 € SCAC de l'Ambassade de France à Madagascar

Projet

Aperçu du contexte

Le grand sud de Madagascar, en particulier la région Androy, est régulièrement touchée par des périodes de sécheresse aiguë et des pénuries alimentaires récurrentes, aggravant l’état nutritionnel de la population. De 2015 à 2017, la situation a empiré et les prévalences de toutes les formes de malnutrition se sont accentuées surtout pendant la période de soudure. Pour faire face à cette situation, le Gret en 2016 et 2017 a mis en place un dispositif de filets sociaux pour les ménages vulnérables et un appui nutritionnel des enfants souffrants de la malnutrition aigüe modérée.

Ces actions ont montré leurs preuves car près de 70% des enfants malnutris pris en charge ont été guéris et le taux de malnutrition globale MAG (Malnutrition aiguë sévère et modérée) dans les communes appuyées n’a pas connu de hausse pendant la période de soudure soit 5,6% alors que dans d’autres communes sans intervention le % de MAG peut aller de 11% à 20% pendant cette période.

Objectifs du projet

Améliorer de façon durable la situation nutritionnelle des populations vulnérables dans le sud de Madagascar et plus spécifiquement les femmes enceintes et allaitantes et les jeunes enfants de 6 à 24 mois.

L’action vise à apporter une aide alimentaire ciblée pour atténuer l’impact de la crise alimentaire pendant la période de soudure, donner une réponse adaptée aux femmes et jeunes enfants, et traiter la malnutrition aiguë modérée chez les jeunes enfants dans les communes d’interventions.

Le projet va appuyer 2 500 ménages vulnérables, 300 ménages dont une femme est la chef du ménage, 2 500 femmes enceintes ou allaitantes, 3 000 enfants de 6 à 24 mois et 1 500 enfants de 6 à 24 mois pris en charge.

Les résultats attendus

  • La résilience et la capacité de la population à faire face à la période de soudure est renforcée.
  • Les centres de santé sont appuyés dans la prise en charge nutritionnelle des enfants âgés de 6 à 24 mois malnutris aigus à modérés.
  • Les pratiques d’alimentation, de soin et d’hygiène sont améliorées, y compris en période de soudure.
  • Les résultats du projet sont suivis et partagés avec les parties prenantes et les acteurs de la nutrition dans la région
Retour